Misc

À propos des causes de l'essoufflement


L'essoufflement a plusieurs causes, la plus courante étant des problèmes respiratoires ou cardiaques. Cet aperçu fournit un aperçu détaillé de l'essoufflement, y compris des facteurs de risque et des types spécifiques.

Importance

Essoufflement. également appelé dyspnée, peut être défini comme la faim de l'air, ou la sensation d'avoir l'envie de respirer qui est causée par un manque d'oxygène dans le sang. L'essoufflement causé par l'exercice ou une activité physique intense est un phénomène relativement normal et n'est pas associé à une pathologie chez les individus en bonne santé. Lorsque l’essoufflement est le signe d’une maladie grave et sous-jacente, il devient un problème important.

Les types

Le développement de l'essoufflement est associé à un certain nombre de facteurs de risque, parmi lesquels le tabagisme est l'un des plus courants. La fumée secondaire, l'exposition professionnelle et environnementale et les allergènes sont d'autres facteurs de risque. Des antécédents familiaux de cardiopathie congénitale ou de pneumopathie héréditaire, telle que la fibrose kystique, peuvent également prédisposer une personne à des épisodes d’essoufflement.

Considérations

L'essoufflement est une plainte courante dans les salles d'urgence et est souvent associé à des problèmes cardiaques ou pulmonaires de nature aiguë (soudaine) ou chronique (à long terme). Par exemple, un essoufflement soudain chez un individu raisonnablement en santé peut être un signe de pnuémothorax (air entre les poumons et la paroi thoracique), ce qui constitue une urgence médicale. Chez un patient récemment opéré, un essoufflement soudain peut indiquer une embolie pulmonaire (une masse de matière non dissoute qui bloque les vaisseaux dans les poumons), ce qui peut également constituer une urgence. On peut observer une orthopnée ou une incapacité à respirer confortablement en position assise, chez les personnes souffrant de cardiopathie chronique ou de maladie pulmonaire obstructive chronique (MPOC), tandis que les plaintes d'essoufflement soudain peuvent être associées à une crise cardiaque ou à une insuffisance cardiaque congestive. La dyspnée accompagnée d'une respiration sifflante est souvent observée dans l'emphysème, la bronchite chronique ou l'asthme. De plus, un essoufflement bruyant peut indiquer une obstruction des voies respiratoires par une tumeur ou un corps étranger. La dyspnée peut également être causée par une anémie ou un déficit en hémoglobine, le corps essayant de compenser le manque d'oxygène. Quelle que soit la raison, la circonstance à l'origine de l'essoufflement doit être déterminée afin de traiter la cause sous-jacente, atténuant ainsi l'essoufflement.

Identification

Souvent, les personnes essoufflées ont tendance à l'ignorer, pensant que cela finira par disparaître. Cela peut entraîner des complications, y compris une hospitalisation ou même la mort. Il est important que, si vous éprouvez un essoufflement sans soulagement, vous consultez un médecin. Les autres symptômes pouvant accompagner l'essoufflement comprennent les narines brûlantes, la transpiration et l'anxiété. De plus, une cyanose, ou une décoloration bleuâtre des lits d'ongles, des lèvres ou des lobes d'oreille, est un signe tardif de manque d'oxygène et ne doit pas être ignorée.

Expert Insight

L'essoufflement doit être évalué par un professionnel de la santé. Sa gestion vise à corriger la cause sous-jacente et, dans certains cas, peut être soulagée en plaçant une personne au repos avec la tête du lit surélevée au maximum. Le soulagement des symptômes, dans les cas graves, peut également être obtenu par l'administration d'oxygène ou d'un autre médicament, en fonction de sa cause. En conclusion, l'essoufflement est l'un des symptômes les plus courants des maladies respiratoires ou cardiaques et s'accompagne souvent d'une pléthore d'autres signes et symptômes. La reconnaissance précoce et le traitement sont primordiaux pour son résultat.