Commentaires

Rameurs vs coureurs


En surface, ramer et courir semblent être complètement différents, mais ils sont en fait assez similaires. Les deux offrent un entraînement cardiovasculaire stimulant qui stimule votre métabolisme pour brûler des calories importantes. Find the Data rapporte qu’une personne pesant 150 livres à la vitesse de 7 mi / h brûle 783 calories, tombant au beau milieu de 647 à 817 calories d’aviron brûlé, selon que vous courez en compétition ou que vous ramiez sur du matériel stationnaire.

Ramer pour une fréquence cardiaque constante

L'aviron et la course à pied exigent que vous vous entraîniez en aérobie pour améliorer votre système cardiovasculaire et votre capacité aérobique. Cela vous donne l’endurance dont vous avez besoin pour vous mener jusqu’à la fin de la course, que vous courriez ou ramiez jusqu’à la ligne d’arrivée. Il est cependant un peu plus facile de maintenir votre rythme cardiaque en aviron. Dans un extrait de "Rowing Faster" de Volker Nolte sur Human Kinetics.com, Volker souligne que l'aviron se déroule sur une surface lisse, mais que les sentiers sur lesquels vous courez varient généralement en raison des collines et des terrains irréguliers. Avoir à gérer ces hauts et ces bas ajoute un élément de difficulté au maintien d'une fréquence cardiaque que vous n'avez pas à gérer lorsque vous ramez.

Haut du corps vs. Bas du corps

Avec des jambes fortes sur le bas de votre corps pour vous conduire puissamment et rapidement en avant, vous serez plus qu'un coureur adéquat. L'aviron est une expérience du corps entier, cependant. Vos jambes coupent le mouvement, puis vos fléchisseurs des hanches rejoignent votre cœur, votre dos, vos jambes et vos hanches lorsque vous reculez, et vos bras aident à terminer le mouvement. Dans le "Journal CrossFit", Angela Hart décrit l'aviron comme un "transfert en douceur du pouvoir du bas du corps au torse et du haut du corps".

Focus sur le corps entier

Parce que vous avez besoin de toute la force de votre corps pour ramer, il est logique de travailler tous vos groupes musculaires pour ce sport. Mais "Runner's World" rapporte que le développement de la force totale du corps au lieu de se concentrer uniquement sur vos jambes augmentera votre vitesse et votre endurance musculaire. Des trempettes, des pompes et des sprints de bandes de résistance pour le haut du corps, ainsi que des exercices pour le tronc et le bas du corps, aideront les coureurs à renforcer leur force. Ce sont des exercices utiles pour le rameur, en plus des tractions, des redressements assis et des squats.

Rangée à courir

Vous ne pouvez peut-être pas échanger la course contre l'aviron et espérer améliorer vos performances, mais l'aviron est bénéfique pour la performance. Dans son article intitulé "Cinq séances d'entraînement en salle pour améliorer votre condition physique", Linzay Logan, compétitrice au site Web des compétiteurs, souligne que l'aviron est bénéfique pour les coureurs car il permet un entraînement cardio comparable, avec en prime le travail des groupes musculaires que la course ne fait pas. C'est aussi un non-impact, ce qui le rend particulièrement utile pour les entraînements croisés et pour obtenir un entraînement équivalent lors de la rééducation après une blessure. Si vous êtes un coureur, il est peu probable que vous abandonniez la piste ou la piste au profit du rameur ou de l'équipage. Mais vous aurez avantage à faire de l'aviron dans le cadre d'un entraînement croisé lorsque vous n'êtes pas en compétition ou que vous vous remettez d'une blessure.