Commentaires

Bonne respiration de sprint


Le sprint a des avantages incroyables pour votre cœur, votre poids, votre force musculaire et votre endurance. L'une des considérations les plus importantes pour les sprinters est la respiration. Vous devez connaître le rythme, la technique et la fréquence de votre respiration lors des exercices de sprint. L'utilisation de certaines techniques de respiration pendant le sprint peut éviter des dangers tels que des vertiges ou une hyperventilation pendant la course.

Respirer par la bouche

L'utilisation de techniques d'inhalation et d'expiration correctes est bénéfique pour les sprinteurs. Une erreur que font souvent les sprinters est de respirer par le nez. Respirer par la bouche est plus efficace que respirer par le nez pour deux raisons. Tout d'abord, vous pouvez apporter plus d'oxygène dans votre corps par la bouche. Deuxièmement, vous pouvez avoir une posture plus détendue avec la bouche légèrement ouverte. Si votre bouche est fermée et que vous respirez par le nez tout en courant, votre mâchoire sera serrée, ce qui contracte les muscles et peut-être provoque une migraine.

Respiration du ventre

Si vous êtes essoufflé, si vous vous évanouissez ou si vous avez des points de suture lors du sprint, c'est peut-être parce que votre respiration est trop superficielle. Pour prévenir ces effets secondaires, utilisez une technique appelée respiration abdominale. Allongez-vous sur le dos et commencez à inspirer et à expirer normalement. Lorsque vous expirez, contractez les muscles de votre estomac afin d’évacuer tout l’air de vos poumons. Détendez vos muscles de l'estomac et vos poumons se rempliront automatiquement d'air frais. Une fois que vous avez maîtrisé cette technique, essayez de la mettre en œuvre lors de vos sprints.

Respiration rythmée

Le moyen le plus simple de contrôler votre rythme respiratoire est de l’aligner sur les étapes que vous suivez pendant le sprint. Une règle générale consiste à respirer selon un rapport de 2: 2, ce qui signifie inhaler sur deux marches et expirer sur deux marches. Lors de courses et de sprints plus difficiles pendant les courses, vous devrez peut-être modifier le rapport sur 1: 2 ou 2: 1, ce qui signifie que vous inspirez sur un pas et expirez sur deux pas et inversement. Si vous rencontrez des points de suture lorsque vous courez, ralentissez votre respiration à un ratio de 3: 3, inspirez sur trois pas et expirez sur trois pas. Les points de suture latéraux sont souvent causés par une respiration superficielle, à laquelle on peut remédier en prenant des respirations plus longues et plus profondes.

Considérations

Veillez à avoir un rythme de respiration régulier. Si vous respirez à un ratio de 1: 1 ou plus rapide, vous risquez une hyperventilation. Si vous utilisez un rapport inférieur à 3: 3, vous risquez de ne pas apporter assez d'oxygène dans votre corps. Bien que cela puisse être inévitable, essayez de courir dans des zones à faible pollution atmosphérique. Courir dans des zones polluées peut provoquer un essoufflement et éventuellement entraîner d'autres problèmes de santé.